La maquette urbaine interactive n’est pas qu’un dispositif numérique. Elle comporte des bâtiments 3D réalisés en LEGO de la zone, un grand écran interactif, et un dispositif de reproduction sonore. Elle est complétée par différentes interfaces en cours d’élaboration.


 

Auto-organisation du matériau de la maquette

Organiser des cartes, des photographies, des images aériennes, des sons, de la musique, des entretiens, des textes, etc. n’est pas chose aisée. L’entrée cartographique est une approche qui fonctionne quand les objets sont localisés.

Une maquette dont le matériau s’organiserait spontanément, de manière fluide, en fonction d’approches thématiques et pas uniquement de la localisation spatiale, serait un objet toujours en mouvement et riche à explorer. C’est ce que Florent Di Bartolo est en train de développer à travers un système multi-agent, dont il nous propose un aperçu dans la vidéo ci-dessous. Chaque point représentant une photo est décrit par un ensemble de mots-clés, et les photos s’organisent pour former des clusters thématiques ou géographiques.

Continuer la lecture

La maquette urbaine interactive de Champs-sur-Marne

Construite par des chercheurs et des artistes, la maquette urbaine interactive de Champs-sur-Marne est un dispositif physique et numérique. Elle contient des maquettes physiques de bâtiments, des données géographiques, des images aériennes, mais aussi des sons, des entretiens réalisés avec des habitants, des photographies, des vidéos, de la littérature, des déchets collectés sur le territoire… toutes sortes de données qui renouvellent l’approche sensible d’un territoire, pour questionner les rapports à l’espace et la problématique de l’ancrage.

Un extrait du système d’informations géographiques constitué est accessible en ligne et permet d’écouter quelques sons.

Continuer la lecture

Maquette un peu plus interactive

Le choix a été effectué d’utiliser un écran interactif de 65 pouces pour servir de base à la maquette. Cet écran, monté sur un pied motorisé, permet une présentation de la maquette à l’horizontale ou à la verticale.

Les bâtiments ont donc été transférés sur l’écran, qui permet d’afficher l’occupation du sol, des photos, ou n’importe quelle information thématique statique ou dynamique.

Les bâtiments lego en cours de transfert vers l’écran
L’affichage topographique classique (BDTopo de l’IGN) permet de visualiser les réseaux, les grands espaces verts et les pièces d’eau. On vérifie ainsi que l’échelle choisie permet de représenter correctement les grands volumes des bâtiments à l’aide des pièces de lego.
Focus sur un des quartiers représenté par la maquette
La dimension interactive est assurée par l’écran, tactile multi-points, et la maquette est complétée d’un dispositif de reproduction sonore.
Dispositif de la maquette, « transportable »
Une fois l’interface logicielle définie, les bâtiments seront transférés sur une plaque de Plexiglas, de manière à pouvoir bénéficier des capacités tactiles complètes de l’écran (20 points de contact).
Continuer la lecture

Maquette (pas encore) interactive

Une première maquette, pas encore interactive, a été construite en lego à l’échelle approximative du 1:1500.

Les legos utilisés, bien rangés,
et une fois déballés. Uniquement du blanc pour des raisons de simplicité de commande; les espaces verts et les plans d’eau seront matérialisés autrement dans la maquette finale.

Echelle

La plus petite brique, une plaque fine contenant un seul picot, représente à l’échelle du 1:1500 un carré d’environ 10 m de côté, et un peu moins de 5 m de haut. Cette échelle a été retenue ici de manière à pouvoir couvrir une portion de ville un peu plus étendue qu’un pâté de maison en restant dans le cadre d’une feuille A0 (41 mm × 1189 mm). Une brique d’épaisseur classique correspond à trois plaques fines, soit environ 15 m de hauteur.

Préparation

Une carte à l’échelle de la maquette a été réalisée à partir des données de l’IGN (BDTopo) et imprimée en A0, de manière à servir de support aux bâtiments. Le relief a été négligé ici. Des vues 3D ont été obtenues sur Google Maps, et un modèle 3D par extrusion des bâtiments de la BDTopo, de manière à a avoir une idée des hauteurs de bâtiments et des formes de toits.

Le plan utilisé pour aider au montage (A0 réalisé de manière artisanale par assemblage de feuilles A4).

Montage

L’étape de montage a constitué a réaliser les bâtiments un par un, et ensuite les repositionner sur une plaque de base grise.

La maquette en cours de montage.
Fini! La maquette n’est pas transportable pour le moment: il faut la repositionner sur des plaques lego.

Maquette provisoire (finie, pour le moment)

Chaque bâtiment est monté sur un petit picot, de manière à pouvoir être orienté librement dans l’espace.

Vue d’ensemble de la maquette

Il manque encore les espaces verts et forêts, ainsi que les plans d’eau : difficile de se faire une idée de la zone!

Rendre compte de la forme des bâtiments en lego au 1:1500 n’est pas toujours simple, mais les toits sont reconnaissables.
Une autre vue de la maquette.
Continuer la lecture